Le bilan thermique est-il indispensable pour choisir le déshumidificateur piscine?

Le bilan thermique est-il indispensable pour choisir le déshumidificateur piscine?


Bilan thermique, quels sont les données à prendre en compte?

Pour contrôler la condensation et l’humidité extrême qui règnent dans une pièce de piscine, il faut obligatoirement installer un déshumidificateur. Mais pour choisir le bon équipement, il faut avant tout connaître les besoins et bien cerner les conditions particulières, la surface de la piscine, le volume d’air à traiter, la température souhaitée du hall et de la piscine... Le bilan thermique apporte des informations complémentaires pour le calcul d’évaporation de l’eau de la pièce de piscine. C’est une aide précieuse pour déterminer le déshumidificateur le mieux approprié.  

Identifier les besoins pour la pièce de piscine 

La pièce de piscine

En premier lieu, calculer le volume de la salle. Ensuite il est important de connaître la zone climatique où se trouve la piscine, l’altitude, la température la plus basse de la saison et celle que l’on souhaite dans la pièce, ces données sont importantes car elles vont jouer un rôle dans la formation et la production de la condensation. Pour les piscines intérieures, il est recommandé d’avoir une hauteur de plafond assez haute, pour qu’il y ait un bon volume d’air. 

L’isolation

Lorsque l’on construit une piscine intérieure, l’isolation du bâtiment, mur, plafond, sol et baies vitrées, est primordiale si l’on veut limiter les déperditions de chaleur et éviter de dépenser des fortunes en chauffage ou si l’on ne veut pas voir des dégradations métamorphoser sa pièce aquatique. L’isolation est une barrière entre la température extérieure froide en hiver et celle de l’intérieur chaude, elle permet de limiter la condensation. Plus la salle de piscine est isolée et moins il existe de chocs thermiques. Il sera alors possible d’utiliser des équipements comme le chauffage et le déshumidificateur avec des puissances moins fortes, ils seront redoutables d’efficacité et moins chers à l’achat. 

Pour les piscines sous abris, le déshumidificateur est précieux, mais il ne pourra pas être à 100% efficace, car les matériaux utilisés pour les parois transparentes sont très peu isolants. 

La température

La température de l’air et de l’eau a une influence sur l’évaporation. Plus l’écart entre les deux est important, plus la condensation est présente. Il faut donc bien estimer la température du hall (isolation, situation géographique…) et de l’eau que l’on souhaite. Dans l’idéal, la température de l’air est d’un ou deux degrés supérieurs à celle de l’eau. 

La piscine

La surface et le volume de la piscine sont les premiers critères à prendre en compte. Mais, les équipements ont une influence sur la production de buée, les jets, une fontaine, un plongeoir, une nage à contre-courant, le robot nettoyeur, piscine à débordement… tout ce qui crée des mouvements d’eau et aussi le nombre moyen de baigneurs qui vont profiter de la piscine, la fréquentation… Si la piscine est couverte par une bâche lorsqu’elle n’est pas utilisée, cela permet de limiter les déperditions d’eau.


Une fois toutes ces données réunies, elles renseignent le bilan thermique qui va pouvoir donner un état des lieux, le diagnostic en matière d’isolation et de chauffage. C’est une mine d’informations pour déterminer le déshumidificateur le plus approprié selon les conditions spécifiques de la pièce de piscine. Reste, cependant à déterminer la quantité de condensation qui va être produite dans la salle aquatique. 


Pour en savoir plus sur la réalisation d'un bilan thermique, rendez-vous sur notre page dédiée au bilan thermique et y retrouver toutes les informations nécessaires pour l'étude de votre installation ou de votre future installation.

Cet article vous a plu? Partagez le avec vos amis et relations sur vos réseaux préférés.

Demandez-nous conseil

Notre équipe d'experts vous aide à identifier les besoins adaptés à votre projet et s'engage à vous rappeler gratuitement dans les 24h.