Comment déterminer la quantité d’évaporation de la piscine intérieure?

Comment déterminer la quantité d’évaporation de la piscine intérieure?


Quelle est l’évaporation de ma piscine couverte?

Connaître la production d’évaporation d’eau qui se crée dans la piscine couverte est essentielle pour déterminer le déshumidificateur le plus adapté aux conditions d’utilisation et aux caractéristiques du bassin. Il faut que l’équipement soit efficace et suffisamment puissant pour traiter l’air chargé d’humidité de l’espace aquatique.

Comment calculer le taux d’humidité de la salle piscine?

Quels facteurs prendre en compte pour connaître l’évaporation de la piscine?

Quel est le taux d’humidité de l’air dans ma salle de piscine? C'est un renseignement fondamental pour connaître la quantité d’eau à évacuer et dimensionner correctement le déshumidificateur. Et pour ce faire il faut déterminer certains paramètres.

- La surface: S, en m² de la piscine = longueur x largeur. Le calcul est simple.

- Le niveau d’activité dans la piscine: N, le nombre de baigneurs au m².

- L’hygrométrie relative du hall: H, il est estimé pour une piscine couverte entre 60 et 70% pour un confort optimal et pour préserver le bâtiment de la condensation excessive.

- Le taux d’humidité dans l’air à la température de l’eau: HA et le taux d’humidité de l’air à la température de l’air: TA. Ces deux données se trouvent sur le diagramme psychrométrique. Il faut donc choisir la température de l’air et de l’eau que l’on désire pour sa piscine intérieure.

La formule pour calculer la quantité d’eau évaporée en litre par heure est S x ((13+133 N) (HA-H TA) +100 N) : 1000

Il existe des calculateurs sur le net et il est possible de faire appel à un bureau d’étude ou à un professionnel de la piscine pour une approche plus fiable.

Tenir comptes des informations du bilan thermique

Le bilan thermique est très utile pour déterminer la qualité de l’isolation et les besoins énergétiques de la pièce aquatique selon les caractéristiques du hall de piscine et du bassin et de l’usage qu’il sera fait de cette pièce et les désirs des propriétaires en matière de confort. Le bilan thermique permet de choisir des équipements comme le chauffage et avec l’appui du calcul de l’évaporation, le choix du déshumidificateur se profile. Les appareils correspondent au mieux aux contraintes des lieux et aux attentes des baigneurs.

Les quelques astuces à ne pas oublier

Lorsque l’on envisage de faire une piscine intérieure, ou couvrir sa piscine extérieure par un abri, il est préférable de faire un bilan thermique complet avec évaluation de l’évaporation de l’eau de cet espace clos. Cela permet d’avoir une approche sur les futures dépenses énergétiques, en chauffage, en eau, le choix des équipements et leurs caractéristiques… 

Ces études faites en aval, permettent de jouer, de rectifier ou de modifier les paramètres comme la température de l’eau, de l’air, la qualité de l’isolation… pour optimiser le confort et la pérennité du bâtiment.

Des gestes simples, comme couvrir sa piscine avec un volet immergé par exemple, lorsqu’elle n’est pas utilisée permet de limiter la déperdition de chaleur et d’eau, ou de laisser les portes et les fenêtres fermées lorsque le déshumidificateur est en fonctionnement.


Grâce au bilan thermique qui rassemble l’ensemble des données et les caractéristiques de l’environnement et au calcul de l’évaporation de l’eau dans la pièce piscine, il est possible de pouvoir choisir les meilleures solutions et les bons équipements qui permettent de garder un bâtiment sain et salubre, un confort de baignade optimale, sans oublier des économies faites sur l’énergie et l’eau.

Cet article vous a plu? Partagez le avec vos amis et relations sur vos réseaux préférés.

Demandez-nous conseil

Notre équipe d'experts vous aide à identifier les besoins adaptés à votre projet et s'engage à vous rappeler gratuitement dans les 24h.