Principe de fonctionnement du déshumidificateur de piscine

Principe de fonctionnement du déshumidificateur de piscine


Quel est le principe de fonctionnement du déshumidificateur de piscine?

Dans une piscine intérieure, un abri de piscine ou une salle de spa, il n’est pas rare de voir de la condensation prendre une place considérable. Le taux d’humidité régnant dans ces espaces doit être maitrisé si l’on veut profiter sereinement pendant de nombreuses années de cette aire aquatique. Pour lutter contre ce phénomène naturel, le déshumidificateur est l’appareil idéal et parfaitement simple à utiliser. Mais comment fonctionne-t-il?

Le déshumidificateur électrique pour piscine: comment ça marche?

Quelles conditions pour une baignade tout confort dans la piscine couverte?

Pour que la salubrité de la pièce perdure pendant de nombreuses années, et pour que la baignade au quotidien soit agréable et toujours un plaisir, il faut tendre et maitriser les 3 conditions qui favorisent la condensation. Une eau de piscine entre 25 et 30 °C, idéalement une température ambiante de l’air qui doit être 1°C en dessous et garder un taux d’hydrométrie entre 60 et 70%. Si la pompe à chaleur piscine régule la température de l’eau, un chauffage adéquat performant chauffe l’air ambiant, il faut un déshumidificateur pour venir à bout de l’humidité de l’air.

Que se passe-t-il dans un déshumidificateur piscine en fonctionnement?

Le principe de fonctionnement du déshumidificateur pour piscines est quasi le même que la pompe à chaleur ou le réfrigérateur.

L’air chaud de la pièce est aspiré par le ventilateur intégré à l’appareil. 

Le fluide frigorigène qui est en basse pression et basse température refroidit la surface froide de l’évaporateur (grilles en métal). Lorsque l’air humide est soufflé et entre en contact avec l’évaporateur froid, la température de l’air chute tandis que l’humidité augmente. Puis, lorsque le point de rosé est atteint, l’humidité sous forme de vapeur d’eau se condense, devient liquide et le ruisselle dans le bac, le réservoir ou bien elle est évacuée vers les eaux usées de l’habitation.

Pendant cette action l’air s’est refroidi et est plus froid que lorsqu’il est rentré dans le déshumidificateur, le but est maintenant de le réchauffer. C’est le rôle du condensateur secondé par le compresseur.

Le compresseur, comme son nom l’indique, compresse à haute pression le fluide sous forme de gaz. Par cette action, le gaz chauffe et monte en température. 

Le condensateur est un bocal traversé par un serpentin qui transporte le gaz chaud à haute pression. L’air refroidit mais plus sec circule dans le bocal et se réchauffe par le biais du serpentin. La température de l’air et du gaz change, l’un se réchauffe tandis que l’autre se refroidit. 

L’air sec et chaud est réinjecté dans la pièce, la température ambiante augmente alors entre 2 et 5°C.

Pendant ce temps, le fluide à l’état gazeux lorsqu’il entre dans le condensateur en ressort à l’état liquide sous haute pression.

Le fluide va alors passer dans le détendeur. Le choc brutal, provoque une baisse de pression importante et la température du fluide frigorigène redescend à une température négative.


La boucle est bouclée. Le cycle du déshumidificateur reprend et se perpétue jusqu’ à ce que le point de consigne programmé et défini sur hygrostat soit atteint.

Cet article vous a plu? Partagez le avec vos amis et relations sur vos réseaux préférés.

Demandez-nous conseil

Notre équipe d'experts vous aide à identifier les besoins adaptés à votre projet et s'engage à vous rappeler gratuitement dans les 24h.