Limiter la condensation avec des couvertures de piscine

Limiter la condensation avec des couvertures de piscine


Quel intérêt à couvrir la piscine intérieure?

On pourrait se dire que la piscine couverte, sous abri ou intérieure n’a pas besoin de couverture car elle est protégée des pollutions environnementales. La couverture de bassin serait donc superflue, voire inutile? C’est une erreur, car couvrir la piscine permet aussi de limiter la déperdition d’eau et donc la condensation qui se crée très aisément et de manière excessive dans un milieu clos, chauffé et humide. Alors, quelle couverture choisir pour sa piscine intérieure?

Quelles couverture choisir pour la piscine couverte?

Toutes les solutions qui permettent de couvrir le bassin lorsqu’il n’est pas utilisé sont valables aussi bien pour les piscines sous abri ou d’intérieur. Mais certaines semblent plus adaptées que d’autres, plus discrètes, plus esthétiques, moins onéreuses, plus faciles à mettre en place.

Les couvertures automatiques de sécurité

Quelques conditions sont à respecter pour installer un fond amovible. Il doit être installé lors de la construction. La structure de la piscine doit être en béton, les murs verticaux sont parfaitement droits, le bassin est sans escalier et le fond est plat.  

Il y a de nombreux avantages, outre la sécurité, lorsque le fond est remonté, un nouvel espace est disponible pour une terrasse, une aire de jeux… Il est aussi possible de choisir la hauteur de profondeur de son bassin. Il faut prévoir un budget minimum 20 000 euros et seul un professionnel peut le mettre en place.

Les rideaux immergés sont particulièrement discrets, ils sont cachés dans une fosse à l’extrémité du bassin. Tout à fait adapté pour les piscines intérieures. Certes, environ 80 centimètres de surface de nage sont réquisitionnés pour la fosse. Il s’installe lors de la construction de la piscine, lors d’une réhabilitation (sous certaines conditions). Il est pratique, facile et simple à utiliser. Élégant, sobre et raffiné, les lames offrent une large palette de coloris pour s’harmoniser avec l’espace piscine. Il peut être électrique solaire ou fonctionner via la WIFI. Son prix varie en fonction de la grandeur du bassin, il est environ 2 fois moins onéreux que le fond amovible.

La couverture hors-sol a les mêmes avantages que son « grand frère » le volet immergé. Il est, néanmoins moins esthétique. Cependant, un banc peut le couvrir le rouleau, ce qui améliore le rendu. Il est très facile à installer par soi-même. La manipulation est manuelle, électrique, solaire ou filaire. L’achat est aussi moins onéreux.

Les bâches de piscine

La bâche d’été ou à bulles si elle est bleue s’installe au coucher du soleil et se retire le matin pour éviter la photosynthèse et le développement des algues dans le bassin. Il est possible de la choisir opaque grise ou noire pour une installation en journée. Elle peut être découpée sur mesure, bordée pour une finition plus raffinée. Elle demande un enrouleur de stockage difficile à dissimuler dans l’espace piscine. Légère, facile à installer, c’est le système le moins cher, entre 4,50 euros et 9 euros le m².

La bâche de sécurité ou celle à barre sont bien entendu possible, mais elles sont vraiment peu esthétiques dans l’environnement très cosy de la piscine couverte. 


Les abris sont eux-mêmes des systèmes de sécurité. quant aux piscines intérieures, elles sont bien souvent équipées de portes à clé, la rendant inaccessible aux jeunes enfants. Ainsi, le choix d’une couverture de piscine ne sera pas choisi en premier lieu pour son aspect sécuritaire mais plutôt pour limiter l’évaporation de l’eau et surtout la condensation. L’esthétisme, la discrétion du système par rapport à l’environnement, l’investissement seront, dans ce cas, les critères de choix.

Cet article vous a plu? Partagez le avec vos amis et relations sur vos réseaux préférés.

Demandez-nous conseil

Notre équipe d'experts vous aide à identifier les besoins adaptés à votre projet et s'engage à vous rappeler gratuitement dans les 24h.