Limiter la condensation de la piscine couverte par la ventilation

Limiter la condensation de la piscine couverte par la ventilation


Quelle ventilation pour la piscine intérieure?

La piscine intérieure ou couverte a de véritables atouts, en premier lieu, pouvoir profiter toute l’année de la baignade. Il y a tout de même une ombre au tableau: la condensation qui peut être une gêne voire un fléau si sa gestion n’est pas prise en charge. Pour limiter l’humidité, on peut jouer sur les facteurs qui favorisent sa création. La ventilation est l’un de ces moyens.

Les différentes possibilités de ventilation pour la piscine intérieure

Rien de plus agaçant que de voir les parois de l’abri piscine se couvrir de condensation, de voir apparaitre des traces opaques qui donnent une impression négligée ou de voir l’espace de sa piscine intérieure se dégrader à cause de l’humidité.

La ventilation naturelle

La ventilation naturelle consiste à renouveler l’air de la piscine couverte par l’air extérieur. Il suffit simplement d’ouvrir, les portes, les fenêtres… Un geste simple que l’on peut appliquer quand la nécessité se fait sentir.

C’est une solution efficace pour les petits volumes, lorsque la piscine est sous un abri bas ou pour une pièce de spa par exemple mais insuffisant pour un hall piscine.

L’été, l’air extérieur est plus ou moins similaire à celui de la pièce d’eau, l’aération naturelle est efficace et peut se fait sans problème en ouvrant l’abri, les portes et autres ouvertures. Mais lorsque les mi-saisons ou l’hiver arrivent, l’air extérieur est bien plus froid que celui de la pièce aquatique. Une fois l’aération effectuée, il faut réchauffer l’air renouvelé si l’on veut une baignade agréable. Pour combattre l’humidité de la pièce d’eau, l’aération est une aide mais ce n’est pas la solution suffisante et idéale pour les grands volumes.

Et la VMC, alors?

Il est possible d’installer une Ventilation Mécanique Contrôlée pour une piscine intérieure ou une piscine sous abri. Elle s’installe idéalement lors de la construction de la pièce de piscine, pour cacher au mieux les tuyaux. 

La vocation d’une VMC est de renouveler l’air de la pièce et de rejeter l’air humide vicié vers l’extérieur. La VMC doit être spécialement étudiée pour le milieu agressif qu’est une piscine (chlore notamment). Il est préférable de choisir une VMC à double flux, car le flux simple, bien que moins onéreux, autorise plus de déperdition thermique. Ce qui n’est pas idéal dans le cadre d’une piscine en intérieur ou sous abri. L’avis et les conseils d’un professionnel sont bien souvent indispensables.


En tout état de cause, pour combattre la condensation dans la pièce piscine, une VMC seule n’est pas toujours suffisante. L’idéale est de la coupler avec un déshumidificateur. Si la VMC renouvelle l’air de la pièce, le déshumidificateur extrait l’humidité contenu dans l’air. Ces deux équipements sont complémentaires. Une étude préliminaire, lors de la conception du projet, peut définir les besoins et les outils nécessaires pour lutter efficacement contre la condensation

Cet article vous a plu? Partagez le avec vos amis et relations sur vos réseaux préférés.

Demandez-nous conseil

Notre équipe d'experts vous aide à identifier les besoins adaptés à votre projet et s'engage à vous rappeler gratuitement dans les 24h.