Déshumidificateur de piscine ou VMC?

Déshumidificateur de piscine ou VMC?


Quelles différences entre un déshumidificateur et une VMC?

La piscine intérieure ou couverte procure, par bien des côtés, de grandes satisfactions et beaucoup de joie. La seule ombre au tableau serait la condensation excessive qui pourrait endommager le décor, le bâtiment et amener une gêne certaine pour les baigneurs. Heureusement des moyens techniques sont mis en œuvre pour limiter et maîtriser ce fléau. En Installant une Ventilation Mécanique Contrôlée et/ou un déshumidificateur la disparition de l’humidité dans l’air est assurée. Mais, lequel choisir? Quels ont les avantages et les inconvénients de l’un et de l’autre?

Quel traitement intérieur de l’air pour ma piscine en intérieur?

L’installation d’une VMC et/ou d’un déshumidificateur électrique est indispensable dans une pièce avec piscine, spa ou douche. Ils permettent d’éliminer l’humidité superflue et évitent les mauvaises odeurs, les moisissures et autres dégradations liées à la condensation naturelle mais excessive du hall de piscine.

VMC, déshumidificateur: pour quel usage?

La VMC, de fonctionnement mécanique, permet de rejeter l’air de la pièce piscine vers l’extérieur. Son système peut couvrir plusieurs pièces de la maison et son action est continuelle, l’appareil tourne donc en permanence. Comme la VMC est mécanique, elle engendre forcément un peu de bruit. Mais si elle est trop bruyante, c’est qu’elle est mal installée, mal entretenue ou que le système est encrassé. Généralement, le niveau sonore ne dépasse pas 30 dB(A). 

Le déshumidificateur électrique, récupère l’humidité présente dans l’air ambiant, la transforme en eau, la stocke dans un bac qu’il faut vider manuellement (le déshumidificateur peut s’arrêter de fonctionner lorsque ce dernier est plein !), mais le plus souvent, le déshumidificateur pour piscines évacue l’eau vers le réseau des eaux usées via un tuyau. L’appareil fonctionne pour une seule pièce et il peut être stoppé notamment à la belle saison, lorsque la pièce aquatique bénéficie de l’ouverture des baies vitrées. Le niveau sonore d’un déshumidificateur varie selon sa puissance, le bruit oscille entre 40 et 50 dB(A).

VMC, déshumidificateur: quelle installation?

L’installation d’une VMC est complexe. Avec des bouches d’extraction et de rejets, des tuyaux qui circulent dans le sol, les murs, les combles, l’extracteur mécanique… tout cela demande l’intervention d’un professionnel.

Le déshumidificateur à poser nécessite deux simples branchements: un électrique et un aux eaux usées. Il peut être installé par tout le monde. Le déshumidificateur gainable demande l’intervention d’un professionnel et des travaux qu’il faut prévoir lors de la construction de la pièce d’eau. Quant au déshumidificateur encastrable il peut être installé par un professionnel pour assurer la garantie ou par ses propres soins si on est un très bon bricoleur.

VMC, déshumidificateur: quel entretien?

La VMC demande un entretien annuel rigoureux pour garantir le confort des utilisateurs. Il faut s’assurer de pouvoir trouver facilement le filtre car il doit être changé assez souvent et l’accès peut être difficile à atteindre. 

Le déshumidificateur doit être contrôlé une fois par an, car l’appareil est soumis à un fonctionnement intensif dans un milieu agressif. Cela permet de prévenir ou de détecter un dysfonctionnement qui pourrait entrainer une panne. La bonne connexion des bornes et des relais électriques est à vérifier régulièrement. Le nettoyage du bac est à prévoir s’il n’y a pas une évacuation directe dans les eaux usagées de l’habitation.

VMC, déshumidificateur: pour quel investissement? 

Pour une VMC, il faut compter environ 900 euros pour l’achat du matériel, tout dépend de la qualité de l’appareil, du nombre de bouche d’évacuation et des options: double flux, réglages automatiques… auquel il faut ajouter l’intervention du professionnel. À moins d’avoir de solides bases en bricolage !

Pour le déshumidificateur, tout dépend de sa puissance et de ses fonctionnalités complémentaires, il faut compter pour la pièce de piscine entre 1 500 et 5 000 euros.  Du fait de la rapidité de sa mise en place, le déshumidificateur est l’option la plus souvent choisie pour lutter contre la condensation de la pièce aquatique.

La VMC peut bien sûr faire l’affaire, et si toutefois, dans l’avenir elle s’avérait insuffisante, il serait possible d’installer un déshumidificateur. L’un et l’autre ne sont pas incompatibles, ils sont même complémentaires puisque l’un renouvelle l’air tandis que l’autre retire l’humidité. Une étude lors de la conception de la piscine intérieure ou couverte permet de bien cibler les besoins et de limiter les frais.

Cet article vous a plu? Partagez le avec vos amis et relations sur vos réseaux préférés.

Demandez-nous conseil

Notre équipe d'experts vous aide à identifier les besoins adaptés à votre projet et s'engage à vous rappeler gratuitement dans les 24h.